Aller au contenu principal

Le Centre National de l'Arbitrage et du Bénévolat

Ce projet "made in GPS&O" prévoit la création d'un lieu dédié à la formation et à la valorisation des arbitres et bénévoles. Cet équipement unique en France aura une dimension nationale voire internationale. Il devrait voir le jour en 2021 à Poissy.

 

 

Centre national de l'arbitrage et du bénévolat

Les arbitres (juges, table de marque, jurés…), acteurs essentiels du sport, n’ont pas aujourd’hui de centre dédié contrairement aux sportifs de haut-niveau qui bénéficient, avec l’INSEP, d’un magnifique outil. La problématique du bénévolat est au cœur des réflexions actuelles des acteurs du sport en France (ministère des Sports, CNOSF…). Il est notamment de plus en plus difficile de recruter des bénévoles et de les former. Aucun lieu national ne leur est actuellement dédié.

Les ambitions du CNAB

La France, qui va être le centre du monde sportif ces - prochaines années (Coupe du monde de football féminin, Coupe du monde de rugby, Jeux olympiques et paralympiques en 2024…) se doit d’accompagner tous les acteurs du jeu vers la haute performance et de professionnaliser l’arbitrage/jugement.

Dans le cadre de l’héritage de Paris 2024, il est également important de penser à la formation des jeunes arbitres/juges. Les Jeux olympiques et paralympiques seront sans nul doute un formidable créateur de vocations. Il en est de même pour les bénévoles, sans eux aucune manifestation digne de ce nom ne pourrait être réussie.

Un projet :

La communauté urbaine porte un projet de construction d’un Centre National de l’Arbitrage et du Bénévolat. Implanté à Poissy, ce centre national permettra à GPS&O de se positionner comme un territoire dynamique, innovant, attractif et d’être identifié comme un acteur majeur du sport français.

Ce Centre National de l’Arbitrage et du Bénévolat est créé pour apporter une meilleure reconnaissance du rôle des arbitres/juges et des bénévoles, pour permettre une mutualisation des coûts de formation pour les arbitres et les fédérations, et développer un partage d’expertises entre les arbitres, les fédérations, les chercheurs…

Conçu comme un espace complet et multifonction, le CNAB doit intégrer des infrastructures sportives intérieures et extérieures, des salles de formation et d’examens, de la restauration et de l’hébergement, une partie laboratoire de recherche. Il a vocation à accueillir des formations fédérales et hors cadre fédéral, des séminaires, colloques ou rencontres nationales et internationales sur les thématiques de l’arbitrage/jugement. Le lieu sera également un possible centre d’examen où chaque fédération, ligue ou comité pourra organiser ses épreuves.

Le centre aura vocation à mettre en lumière l’arbitrage/jugement qui permettra d’inculquer des valeurs et des compétences multiples : médiation, concentration, confiance en soi, respect des règles et vivre ensemble.

Infos +

246 000 arbitres en France

La France compte 246 000 arbitres et juges dont 477 de haut-niveau répartis dans 38 fédérations et plus de 400 professionnels dans 6 disciplines. On recense également 3,2 millions de bénévoles.

Tout le corps arbitral est concerné par le CNAB : arbitres, juges-arbitres, juges, table de marques, chronométreurs… ainsi que tous les bénévoles du sport, issus de toutes les disciplines sportives (olympiques et non olympiques), quel que soit le niveau (national, régional, départemental…).